Loading...

COLLECTIONS

LIVRETS D'ARTISTES

LIVRETS D'ARTISTES

Le Livre d’artiste contient une ou plusieurs œuvres originales (peinture, dessin, gravure…) ou utilise un support relevant de la création originale (terre, bois, verre…), ce support abritant ou contenant le texte. Ce livre est donc créé à tirage limité (en général entre un et une trentaine d’exemplaires. tous numérotés et signés par le ou les deux artistes : poète et plasticien au sens large). Il se décline sous diverses formes : livre imprimé, livre peint, livre manuscrit. Les supports et matériaux participant à sa création se veulent particulièrement soignés et choisis pour leur qualité voire leur noblesse (papier, épaisseur, aspect, couleur, reliure ou fermeture, grammage…). Ils participent en ce sens à l’harmonie et à l’originalité de l’objet.

– L’Armée des arbres

Emmanuel Merle

Plasticienne : Danielle Berthet (8 peintures originales) – 2012
« Je me souviens des pierres
comme je me souviens des mots,
sans cesse visités dans mon esprit,
des pierres que je touche avec précaution,
avec le soin et l’appréhension de celui
qui traverse une cascade,
avec le désir du rafraîchissement,
puis la réponse du soleil. »
Emmanuel Merle

– Quelques usages des fleurs

Chantal Ravel

6 textes poétiques
Plasticienne : Cécile Beaupère : 6 aquarelles – 2010
« Je me souviens des pierres
comme je me souviens des mots,
sans cesse visités dans mon esprit,
des pierres que je touche avec précaution,
avec le soin et l’appréhension de celui
qui traverse une cascade,
avec le désir du rafraîchissement,
puis la réponse du soleil. »
Emmanuel Merle

– L’or du silence

Geneviève Vidal

8 poèmes
Plasticien : Pierre Lacôte : un peinture pochoir – 2008
« Je me souviens des pierres
comme je me souviens des mots,
sans cesse visités dans mon esprit,
des pierres que je touche avec précaution,
avec le soin et l’appréhension de celui
qui traverse une cascade,
avec le désir du rafraîchissement,
puis la réponse du soleil. »
Emmanuel Merle

– Malgré tout    avec tout

Armand Dupuy

Peinture sur papier photo (feu encre sang) d’Aurélie Noël – 2006
« Rappelle-toi
qu’elle dut
déterrer
sa bouche
bouche  –  signe
sans fond
serrée
pour parachever
son corps »
Armand Dupuy

– En quelque

Mohammed El Amraoui

Peinture de Fanny Batt – 2005
« Rencontrer l’infini en quelque nouvelle mer, sous une falaise bien creusée dans le soir. Falaises. Les hivers ont fourni le concept même d’une solitude hors pair. Flottement. »
Mohammed El Amraoui