Loading...

JACKIE PLAETEVOET

RECITS POETIQUES

Récits poétiques

« Il faut manger la terre pour prendre la mesure du temps, capter l’ingénuité de sa sève brûlante et désarmée au précipice de la langue. »
Jackie Plaetevoet

Le récit poétique a pour objet l’écriture d’une histoire (celle-ci pouvant être plus ou moins longue) et se caractérise par l’utilisation d’un genre nommé habituellement prose poétique. Le contenu est délibérément à résonance poétique.

Toutefois, il ne s’agit pas d’un poème dont la forme malgré l’absence de vers à l’heure d’aujourd’hui, reste « verticale » mais bien d’une forme de présentation qui est celle du récit ou du roman.

Récits poétiques - Extraits

La bonté même Éditions SANG D'ENCRE, 2005.

« Elle souriait de me voir à l’attendre au lieu d’être allée jouer, me récompensait de paroles   désaltérantes  qui   valaient   plus pour moi que tous les jeux et toutes les magies du monde. Mon miracle, c’était elle, sa présence à mes côtés et son regard sur moi. Le miracle de la lumière venant éclairer ma misère afin de la rendre vivable, supportable. Parce que la lumière éclairant la misère a toujours eu cet effet de lui conférer de la dignité, ce petit rien qui nous sauve de la mort. »

Jackie Plaetevoet

Journal de l'obscur Éditions SANG D'ENCRE, 2005.

« Novembre. Après la pluie et ses assauts interminables, un pan de ciel cherche à crever le gris de sa lumière. Frêle mais tenace. Elle entre par la fenêtre et se pose timidement sur la pierre et le bois qui aussitôt réchauffent la pièce. Jaune, orangé.
Les murs, les tableaux reprennent vie et je m’enfuis au creux de leur toile pour courir derrière l’horizon de cette écriture.
Se fondre dans l’histoire de leur espérance, dans la couche épaisse de leur sens. Se fondre pour changer de réalité et palper  enfin  la couleur.  Vert,  rouge  et feu. Cela peut-il suffire pour s’en tenir au jour, le retenir et s’accouder aux heures ? »

Jackie Plaetevoet

Parutions antérieures

Les mots des morts, texte poétique accompagné des collages de Claude Ballaré (Éditions DROSERA – 2010).
La bonté même, récit poétique (Éditions SANG D’ENCRE – Collection Opuscules – 2005)
Journal de l’obscur, récit poétique (Éditions SANG D’ENCRE – Collection Opuscules – 2005)
La femme du silence, récits poétiques accompagnés des peintures monochromes de H.D LEMERCIER (Éditions Le vent sème où il veut – 2000)
Le deuil de l’ange, récits (Éditions du vingt mars – 1996)
Fragments, récits poétiques (Éditions du vingt mars – 1996)
Lettres à l’inavoué, récit poétique (Éditions du Vingt Mars – 1995)